Riche d’un passé familial fort lié au territoire, c’est lors de deux résidences en solo dans l’avesnois dans le cadre de la création de L’Euphonie des Coquecigrues et suite à de belles rencontres que Margaux Liénard, dans un souci de cheminement personnel souhaite développer un travail de recherche sur le patrimoine musical dans l’Avesnois afin d’en tirer l’inspiration à sa nouvelle création L’euphonie des coquecigrues.

“ Savez-vous d’où viennent les Coquecigrues, oiseaux rares et méconnus ?

 Beaucoup disent les avoir vues quitter la lune dans un vol complexe et incongru.

D’autres les ont vues nicher, invisibles sur les faîtages de nos villes.

Mais aucun nous parle de leur chant. Et pourtant.

Margaux Liénard, convaincue de leur venue et de leur talent, compose et écrit au détour d’un rêve, l’Euphonie des Coquecigrues, une combinaison harmonieuse de sons et de chansons entre folk domestiqué et baroque sauvage.

Une oeuvre originale sur mesure pour voix, plectres, archets et un Hardanger d’amore, drôle d’oiseau mi-harpe, mi-violon.

Savez-vous d’où vient le Hardanger d’amore, instrument rare et méconnu ? “


Crédits photo :